Genèse – 19 – vêture

UN SOURIRE - letc1

A présent, Tamel voyait autour de lui la présence des chemins, des falaises, des prés, des clairières, des nuages en troupeau qu’il pouvait tous distinguer les uns des autres.

Damouce elle-même…

A présent, il ne parvenait plus à lire en elle autrement qu’en puisant dans son regard à la recherche d’un signe.

Et cela le réjouissait. Il n’était plus seul, à présent.

A présent, Tamel entendait le grignotage du monde, en même temps que l’écoulement – comme produit par une source – de la substance qui le nourrissait.

En lui même, il percevait un surgissement identique ainsi que l’activité incessante du petit rat qui minutieusement le croquait.

Damouce elle-même…

A chaque instant quelque chose d’elle n’était plus elle, tandis qu’un sourire, un regard, un geste qu’il ne lui connaissait pas venait l’habiter.